Diary

[ARCHIVES] Diary, Family, Love, Brèves de la semaine, Ma semaine en images, Throwback Thursday, La chronique du Mercredi, Aujourd'hui, Gribouillis, ... Plus le temps passe, et plus je m'ouvre sur ce blog, sous différentes catégories, de différentes manières. Ici, on retrouve tout ça de manière un peu plus organisée (du plus récent au plus ancien dans chaque catégorie).


Everyday's life 

  • Noël pour la première fois –  Je vais vous dire un secret. En vérité, je n'ai jamais pu profiter de l'ambiance des fêtes que superficiellement. Je n'ai jamais fêté Noël. En tout cas, pas intentionnellement...
  • Ca fait un an que j'ai écrit cet article et tout a changéJe ne suis pas devenue extravertie comme par magie : je suis une personne intravertie, c'est un fait avéré, je vis comme telle, et je ne pense pas pouvoir m'ouvrir davantage que ce qu'il en est dorénavant. Mais ma vie n'est plus la même, et c'est maintenant que je m'en rend compte. 
  • Je ne perds pas de temps le matin – Je ne perds pas de temps le matin dans ce qui ne m'est pas indispensable indispensable. Je suis mes envies, en fait. Je n'écoute plus que moi. Et les choses iraient tellement mieux si les gens ne se permettaient plus de donner des conseils...
  • Le monde à travers mes lunettes – Je ne savais pas trop quelle thérapie adopter, alors je me suis dit que j'allais commencer par créer un Bullet Journal : un carnet qui donne la sensation que notre vie nous appartient. 
  • L'art de tenir sa langue – Normalement, quand on te confie quelque chose, tu dois le garder pour toi. Ce n'est pas ce que j'ai fait et je n'ai pas vraiment d'excuse. Mais je dois apprendre à me taire si je veux être une bonne amie. 
  • Les cours sont terminés – C'est officiellement terminé, les cours sont terminés. Les modules, c'était hyper intéressant. C'est la vraie médecine. Ce sont les choses vraiment utiles à savoir, les vraies conduites à tenir, les vrais diagnostics possibles devant chaque situation. Mais cette période de cours d'un mois et demi aura également été la plus dure de mes études jusqu'à aujourd'hui.
  • Les peurs qui paralysent – Maintenant que je suis dans ma pause inter semestrielle, je me sens épuisée. et maintenant ce sont des questionnements plus fondamentaux qui me harcèlent, par rapport à moi, à mon futur, à mes peurs.
  • Accueillir la nouvelle année – Je n'ai plus écrit depuis un long moment (pour des raisons évidentes : révisions révisions aha, cependant mon twitter est un peu plus actif, ainsi que mon snapchat, si jamais...) mais je tenais à faire ce petit post positif pour l'entrée dans la nouvelle année. Demain, je vois deux personnes chères à mon coeur pour fêter ça comme il se doit, et ça me remplit de joie, et j'ai l'impression d'être la plus heureuse au monde. 
  • Acceptation et chaleur – Après toutes ces années de conflits avec ma mère au sujet de ma façon de vivre, de voir les choses, de mon envie d'être plus libre et plus indépendante par rapport à elle, je crois que je suis finalement arrivée au moment de l'acceptation. Elle a l'air d'avoir compris qu'il ne servait à rien de chercher à m'empêcher de faire les choses qui me tiennent à coeur, qu'il ne servait à rien de m'empêcher de vivre de la façon que j'ai choisi, quand bien même elle penserait que ce ne serait pas la bonne façon. 
  • Ne pas se laisser aller – Hier soir je me suis surprise, lors d'une conversation avec un ami, à dire à quel point mon envie de vivre était irrépressible. Comme si les derniers événements en date, la tragédie du 13 novembre et les affaires qui ont suivi, la tragédie au Mali, tout ça suite à ma dépression passagère de fin d'été, m'avaient complètement déshydratée au point que je mourrais de soif. Soif de vivre. 
  • La tête hors de l'eau –  Je suis très reconnaissante à la personne qui était là pour moi à ce moment là, et qui l'est toujours. Je ne sais pas trop comme elle a fait pour me faire autant me livrer alors qu'on se connaissait si peu, mais ça m'a fait beaucoup de bien d'ouvrir les vannes et de me sentir épaulée. C'était il y a deux mois environ, maintenant.
  • Changement in progress – Cet article fait un peu suite à toutes mes tergiversations sur le sujet de mon introversion, de mes problèmes de renfermement sur moi-même dans les moments les plus difficiles. J'avais décidé de me donner des chances de me sortir de ces puits de doutes et de malêtre – toujours dans l'optique de m'aider moi-même avant tout.
  • Je l'ai quitté – Ca fait déjà deux semaines. Je ne pensais pas en parler sur le blog, je m'étais dit que c'était vraiment personnel, que peut-être que je ferais mieux de garder ça pour moi, mais finalement, cette semaine j'ai commencé à en parler autour de moi et à ressentir une forme de certitude.
  • Avec le sourire – Les choses qui me mettent de bonne humeur dès le matin.
  • Les changements – Je disais dernièrement que ma vie avait pris un virage ces dernières semaines. Et pas des moindres, en vérité. J'ai l'impression d'avoir complètement changé à travers tous ces moments, pas fondamentalement, mais disons que je vois les choses vraiment différemment, que je sais un peu mieux ce que je veux pour moi...
  • Une heure par jour – J'y avais songé récemment, suite à mes nombreuses bouffées d'angoisse de ces derniers jours. Car, ces derniers jours, j'ai fait l'expérience de crises de panique sans réelle cause.
  • Régler ses soucis de couple – Je n'apprends rien à personne, une relation, quelle qu'elle soit, présente toujours des hauts et des bas... 
  • Comment dire je t'aime – Ce n'est pas une notion qui s'est vue introduite dans mon enfance. Mes parents ne me disaient pas qu'ils m'aimaient. Peut-être qu'on se l'est dit quand on était petits avec mes frères et soeurs, mais ça n'est plus resorti depuis. Quand je pense à ça, au simple fait d'aimer ma famille, ça me fait un peu mal, parce que je n'ai jamais appris à l'exprimer.
  • Home sweet home – Comme j'ai pu souvent en parler, je me suis beaucoup éloignée de chez moi ces dernières semaines, pour fuir un peu l'ambiance néfaste qu'il y régnait. Et puis, hier, alors que j'essayais de me motiver à travailler, j'ai ressenti... un manque.
  • Faible, folle, égoïste – Il y a quelques temps, j'avais craqué, je ne supportais plus l'ambiance familiale, j'ai pris mes distances et j'ai pu jouir d'un peu de tranquillité.
  • Le 100e article – En 100 articles répartis sur deux années, on a largement de quoi se mettre sous la dent pour connaître mes spécificités, ce qui fait de moi celle que je suis et qui me différencie des autres, ainsi que ce qui me rapproche de ces mêmes autres auxquels on se plaît à nous comparer.
  • La fille fantôme – Je suis une fille du silence, une fille appréciant le calme et la sérénité, les activités posées. Je ne suis pas faite pour les crises.
  • Crise – Je n'ai rien de spécial à dire aujourd'hui, si ce n'est que ma situation familiale est encore pire qu'avant.
  • J'aimerais parfois qu'on me dise... – J'aimerais parfois qu'on me comprenne, au delà de ce que je m'évertue à expliquer aux personnes qui sont proches de moi. J'aimerais qu'on me comprenne et qu'on me soutienne.
  • Journée simple en famille –  Aujourd'hui, ça allait. Le dialogue est un peu plus simple en ce moment, peut-être parce que mes frangins mûrissent, sortent de leur adolescence et apprennent à ne plus se taper sur le système.
  • Je laisse partir les gens – Les amitiés, ça va, ça vient, c'est pas toujours constant. Il arrive souvent que certaines amitiés s'étiolent jusqu'à s'éteindre complètement. J'ai dû mal à les garder, ces amitiés, quand on en arrive à ce point là.
  • Ce fichu "qu'en dira-t-on" – Mes soucis familiaux sont nombreux, mais je pense que celui-ci fait partie des problèmes majeurs. Être différente des autres membres de sa famille, ça s'avère toujours compliqué, et on en arrive souvent à des épisodes de crise parce que, voilà, les choses ne sont pas vues de la même façon dans les deux partis.
  • Birthday – Aujourd'hui je souffle ma 22e bougie.
  • Oh, la jalouse – Quand on ressent beaucoup de ressentiment vis à vis des autres, il ne s'agit bien souvent que de nous. Le fait qu'on puisse se sentir irrité en présence d'une personne qu'on apprécie pourtant bien...
  • Busy trying to participate – J'ai l'impression que ça ne fait que quelques jours depuis la dernière fois que j'ai écrit. Peut-être parce que je ne vois plus trop les journées défiler, en partie à cause du fait qu'elles se confondent avec les nuits.
  • Du loisir et des occupations – C'est bizarre, parce que j'ai beaucoup plus de temps pour moi et que pour l'instant, je n'en fais pas forcément grand chose. Mais c'est peut-être parce que j'ai du mal à me redéfinir un objectif pour cet été que je n'arrive plus vraiment à trouver quoi dire dans un nouvel article.
  • Dear Diary – Mon journal intime – Arrivée au collège, j'ai pleinement conscience que ma vie de tous les jours est remplie d'instants dont j'aimerais pouvoir me remémorer plus tard. J'ai aussi conscience du fait que l'écriture me permet de me canaliser.
  • What's new since then? – J'ai plus tellement parlé de ma vie côté coeur sur le blog. La dernière fois que je l'ai fait j'étais en plein "break" avec mon copain. Donc c'était pas hyper optimiste comme post. M'enfin bon.
  • Les derniers événements en date – J'en viens à me demander où est-ce que les gens ont pu ranger leur coeur. Pourquoi est-ce qu'ils se voilent les yeux sur la beauté du monde et des choses qui nous entourent. Pourquoi est-ce qu'ils entrent dans un univers aussi sombre, aussi écoeurant, pourquoi est-ce qu'ils tentent de tous nous entrainer en enfer.
  • Human contact – J'ai passé des moments difficiles, à me morfondre dans ma solitude et mes peines qui me pèsent de plus en plus chaque jour. A penser à toute la difficulté que je dois endurer pour pourvoir réaliser mes projets, à me dire que j'suis seule face à elle et qu'il y a des chances que je sombre avant d'arriver à voir le bout du nez de mon indépendance, mon Eldorado...
  • Quitter le cocon familial – Chez mes parents, je me sens de plus en plus à l'étroit. Étouffée. De moins en moins l'envie de rentrer le soir, de passer du temps chez moi. L'espace de ma chambre ne me suffit plus. Je pense de plus en plus à mon avenir, aussi. A mon indépendance. Au moment où je prendrai enfin mes cliques et mes claques et trouverai le moyen de subvenir seule à mes propres besoins.
  • Meet Mrs. Jekyll and Dr. Hyde – En fait, c'est seulement quand on quitte tout ce beau monde qu'on se rend compte de la futilité de ces choses que l'on fait pour tenter de remplir un peu sa vie. Pas vrai ?
  • Being single, whatever – J'comprends bien que je ne vivrai jamais le type de relation que j'envie parfois au sein des autres couples. Je n'ai d'ailleurs jamais vécu quelque chose de semblable. C'est le genre d'événement qui entre dans ma vie comme une goutte de nitroglycérine. Explosion de passion, et puis débris d'après guerre. C'est là où j'en suis, en ce moment. L'after.
  • Ce soir c'est limpide – Tu sais, y a de ces soirs où tu as l'impression d'avoir toujours eu les réponses. Ce soir, c'est limpide. J'ai l'impression que tout est facile. J'ai l'impression que tout est possible. J'ai l'impression de me voir et de voir mon monde. De voir l'engrenage de tout ce bazar qui prend tout son sens.
  • Être en froid avec sa meilleure amie /2 – Beaucoup de changements se sont opérés depuis l'entrée dans la nouvelle année. Pas forcément des changements auxquels je m'étais préparée, m'enfin, le temps est toujours plein de surprise, surtout quand on essaie tant bien que mal de planifier ce dernier.
  • Fin des terreurs nocturnes ? – Je me suis rendue compte que je ne faisais plus de cauchemars. Et que mon sommeil n'était même plus agité. Il était même plutôt lourd, maintenant, et très réparateur, je me sens revigorée chaque matin et me tirer de mon lit est devenu une tâche extrêmement difficile.
  • Être en froid avec sa meilleure amie /1 – Non, le plus dur en ce moment, c'est rien de tout ça. C'est plutôt le fait que je sens les liens entre ma meilleure amie et moi s'étirer de plus en plus. Alors que ça fait maintenant plus de 6 ans qu'on vit sur deux continents séparés, jamais je n'ai ressenti un tel manque vis à vis d'elle.
  • Eternelle insatisfaite et cauchemars intempestifs – Je fais souvent les mêmes types de cauchemars. J’fais partie de ces gens qui pensent que les rêves constituent des messages envoyés par notre inconscient. Et y a un type de cauchemar dont j’ai envie de parler aujourd’hui.


Throwback Thursday

Je reviens sur certains événements marquants de ma vie... Parfois je les redécouvre sous un tout nouveau jour. Parfois c'est juste un témoignage de mon passé.


La chronique du mercredi

Je parle d'une facette particulière de moi. Une passion, ou juste une activité régulière, ou juste un trait de caractère. J'essaie de voir d'où cela me vient et où cela me mène.


Gribouillis 

Parfois je dessine. C'est mauvais, ça n'a pas de prétention, mais voilà. Parfois je dessine.

Ma semaine en images 



Brèves de la semaine 



Objectifs de la semaine



Tags

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Aux anonymes : ne pas oublier de signer.
Je réponds aux commentaires portant sur l'article ici !